Que faire après la troisième ?


3 possibilités s’offrent à vous :

la voie générale (vers les bacs S/L/ES)

et technologique (vers les bacs STI ;

SMS ; STG ; STL) : en 3 ans

la voie professionnelle : vers les bacs

professionnels en 3 ans également

(seule voie qu’offre le lycée ROULLEAU)

les CAP (où les places, peu nombreuses,

sont réservées en priorité aux 3èmes

d’Insertion et 3èmes DP)

Bon à savoir et à méditer :


Bon à savoir et à méditer : le passage en Seconde générale, s’il est obtenu « à l’arraché » (c’est-à-dire en passant devant une commission d’appel, au bénéfice de l’âge ou bien tout simplement avec une moyenne générale inférieure à 13/20) est très majoritairement générateur d’échec scolaire et de souffrance. La marche entre la Troisième et la Seconde générale est haute, même pour les bons élèves. Les classes sont chargées (35 lycéens en moyenne) et les professeurs n’ont plus le temps d’encadrer les élèves en difficulté.

La politique rectorale vise actuellement à envoyer le maximum d’enfants en Seconde générale parce que ce type de classe coûte moins cher à l’Etat qu’une Seconde Bac Pro (qui réclame des labos, des salles informatiques, des chaînes de montages, etc…). Mais elle est génératrice de doublements pas toujours fructueux ou de réorientation tardive et douloureuse en voie professionnelle, alors vécue comme une voie de garage au lieu d’être pour l’élève celle d’un nouveau départ.

La seconde générale et technologique est la plus demandée mais pas toujours une garantie de succès ni surtout d’insertion professionnelle. En effet un baccalauréat général ou technologique obtenu de justesse et surtout qui ne serait pas suivi d’études supérieures sera boudé par les employeurs, qui lui préfèrent de beaucoup un bac professionnel en raison de la culture d’entreprise que les stages font acquérir à leurs titulaires.La voie professionnelle, longtemps méprisée en France, vient d’être rénovée et revalorisée : elle permet en effet aujourd’hui d’acquérir un baccalauréat, donc un diplôme de niveau IV, en 3 ans (et non plus en 4), ce qui la met à égalité de durée d’études avec les bacs généraux et technologiques. Surtout, l’obtention d’une mention au Bac Pro ouvre désormais droit à l’inscription en BTS (Brevet de Technicien Supérieur), jusque là réservé aux bacheliers technologiques. Or le BTS est, dans le secteur tertiaire, la voie royale vers l’emploi.Les CAP sont maintenus pour les élèves venus de troisième d’insertion ou de troisième Découverte professionnelle (en 3 ou 6 heures). Les collèges qui n’ont pas ce type de troisième n’ont droit qu’à 1 ou 2 places en CAP pour tous leurs élèves de troisièmes. C’est dire si les chances d’accès sont limitées !

Que faire en cas d’échec en seconde générale et technologique ?


Le doublement est de droit si l’élève n’a pas atteint ses 16 ans. Encore faut-il qu’il soit bien vécu par l’élève et qu’il s’avère fructueux. L’équipe pédagogique de la classe de Seconde est sans doute la mieux placée pour évaluer cette possibilité.

Un passage en voie technologique ou professionnelle serait bien souvent une meilleure garantie d’épanouissement et de succès pour un élève déjà échaudé par une année de seconde générale éprouvante. Mais tous les lycées n’offrent pas l’alternative : voie technologique/voie professionnelle. Or, là encore, il faut savoir qu’un bac technologique « sec » (non suivi d’études supérieures en BTS ou IUT) est moins prisé par les employeurs qu’un bac professionnel « sec ».

Donc réorienter son enfant vers la voie technologique suppose que l’on soit sûr qu’il ira au moins jusqu’à BAC +2.

En cas d’incertitude sur sa motivation ou ses capacités à aller jusque là, mieux vaut envisager la voie professionnelle.

Comment choisir sa filière en voie professionnelle ?


La rénovation de cette voie a abouti à la détermination de 19 champs professionnels, débouchant chacun sur plusieurs filières Bac Pro. Ainsi dans le tertiaire, par exemple, le champ professionnel « métiers des services administratifs » ne comporte plus qu’un seul Bac Pro : Gestion-Administration

Autre exemple, le champ professionnel : « métiers de la relation aux clients et aux usagers » comporte trois spécialités de baccalauréat professionnel : Bac pro Commerce/ Bac Pro Vente / Bac Pro ARCU.

Notre lycée a choisi de se situer à la lisière entre ces 2 champs professionnels en offrant la possibilité aux élèves venus de troisième plutôt matheux de se tourner vers le Bac Pro Gestion Administration et ceux plutôt littéraires ou aimant le contact vers le Bac Pro Accueil.

Et après le Bac Pro ?


La vie active vous attend ou bien la préparation aux BTS, ainsi que détaillé dans la rubrique [ poursuite d'études ].