Chaque élève est unique et digne d’intérêt.

Certains ont plus de capacités, de facilités, que d’autres mais l’essentiel est de mettre ces capacités en adéquation avec le projet personnel de l’élève, qu’il s’agit en premier lieu de faire émerger.

L’accompagnement commence avec l’entretien
qui a lieu lors de l’inscription


La présence du futur élève est indispensable à l’inscription car le dialogue qui s’engage avec lui permet de s’assurer de l’adhésion du jeune à la démarche que font ses parents en venant l’inscrire.

Il est évident qu’obliger un adolescent à s’insérer dans un lycée ou dans une voie professionnelle dont il ne veut pas, c’est courir à l’échec. Mais bien souvent, le jeune qu’on nous amène ne sait pas bien lui même ce qu’il veut, ce qu’il aime. Comment saurait-il si la comptabilité, la gestion, le secrétariat, l’accueil et de la vente de services lui conviennent ? Il n’en a jamais fait !

C’est pourquoi une phase d’explication s’impose à l’entretien puis une phase d’expérimentation : la première année est un tronc commun, où tous les élèves font de la comptabilité, du secrétariat et de l’administration commerciale, de manière à choisir en connaissance de cause leur spécialité en deuxième année.

Il se poursuit au travers des cours …


Si certaines disciplines se font en classe entière (français / maths / histoire / géo), beaucoup d’autres se passent en petits groupes, ce qui permet à l’enseignant de mieux cerner la personnalité de chacun de ses élèves. Les cours de soutien, gratuits mais obligatoires, permettent aussi une relation plus personnalisée.

… et entre les cours


Contrairement à ce qui se passe dans beaucoup de lycées, nous n’avons pas de surveillants : ce sont les professeurs qui restent aux intercours, moment privilégié pour les aborder et leur parler quand on a un petit souci d’ordre scolaire ou autre.

C’est d’autant plus facile que le lycée est petit, les classes peu nombreuses et l’ambiance familiale. Le lycée ouvre ses portes à 8h et ne ferme qu’à 18h. Il n’est pas rare que tel ou tel de nos étudiants y soit aux heures où il n’a pas encore (ou plus) cours, juste pour parler ou faire ses devoirs au calme, pas loin d’un professeur susceptible de l’aider.

Par ailleurs la hiérarchie est des plus réduites et l’on peut obtenir une entrevue avec le proviseur (qui assure aussi des cours de soutien) dans la journée.

Les stages en entreprise : moments de vérité


Chaque professeur prend en charge un petit nombre d’étudiants et assure les visites de stage, qui comprennent des entretiens avec le jeune avec la présence du tuteur, puis sans, de manière à confronter leurs points de vue respectifs sur les aspects positifs ou négatifs de cette période de formation. Là aussi le dialogue est essentiel pour lever les blocages éventuels.

La recherche d’emploi


Le lycée met à la disposition du jeune bachelier toute sa logistique pour faciliter son insertion sur le marché de l’emploi, grâce au réseau d’employeurs (fichier de 160 entreprises partenaires) qu’il s’est constitué depuis des décennies et au réseau de ces anciens élèves (BDE) dont certains sont désormais chefs d’entreprises.